Les meilleures recettes de savon maison

Dernière mise à jour: 04.08.21

 

Aujourd’hui, la tendance est au DIY ou Do It Yourself. Ce terme inventé par les écologistes vise à promouvoir les réalisations faites maison afin de limiter la production de produits chimiques qui sont en train de détruire la planète. Le DIY peut aller du bricolage à la préparation de produits de beauté bio. D’ailleurs, cette pratique est en train de devenir de plus en plus populaire. Vous aussi vous désirez adopter cette nouvelle mode ? Pourquoi ne pas commencer avec la préparation d’un savon DIY ?

 

Pourquoi un savon DIY ?

Le savon tout comme la lessive, il s’agit certainement du produit que nous utilisons tous au quotidien. Ce que certains ignorent c’est que la plupart des savons mis en vente sur le marché proviennent d’huile de palme. Bien sûr, l’huile de palme est un composant qui permet d’adoucir la peau. Malheureusement, elle est essentielle à la biodiversité. La recueillir est ainsi une menace pour l’écosystème. 

D’un autre côté, les savons à l’huile de palme sont souvent saponifiés à chaud afin de gagner plus en rentabilité et en temps. Mais ce procédé détruit toutes les qualités de l’huile de palme. Il y a aussi d’autres bémols avec les savons industriels. Les industries cosmétiques ont souvent tendance à utiliser des composants qui tendent à irriter la peau. Dans la majorité des cas, les produits employés contiennent des agents de synthèse ainsi que du paraben. Voilà les raisons pour lesquelles faire un savon DIY bio est la meilleure alternative pour avoir une peau saine. Cela est également un premier pas pour chaque ménage, vers la contribution à la protection de l’environnement en même temps.

La saponification à froid : une première étape

Quand on parle du fait de faire son savon, on entend souvent parler de saponification, notamment de la saponification à froid. Il faut savoir que cette méthode est un procédé de fabrication de savon naturel brut. Cela étant, il est respectueux de l’environnement et permet de conserver toute la qualité des ingrédients utilisés. À titre informatif, il est également essentiel de noter que le savon est le résultat d’une réaction chimique naturelle entre huiles végétales et soude caustique. Ce mélange va ensuite se transformer en savon et en glycérine par la même occasion. Seule la saponification à froid va permettre d’aboutir à de tels résultats. Et pour bien mieux s’y prendre lors de la réalisation d’un savon bio, l’utilisation d’un calculateur saponification sera de mise.

 

Fabriquer du savon : les ingrédients de base

Pour réaliser un savon artisanal, vous n’aurez pas besoin de grand-chose. Seuls trois ingrédients seront nécessaires à la fabrication d’un savon saponifié à froid :

1. Des beurres ou des huiles végétales : huile de coco, huile de jojoba, huile d’amande douce, huile d’olive, huile de ricin, beurre de karité… le choix vous appartient.

2. La soude caustique : vous aurez également besoin d’une soude caustique savon pour permettre la réaction des mélanges et obtenir de la glycérine. Attention quand même à bien noter que pour faire son savon, il faudra privilégier la soude étiquetée NaOH.

3. L’eau : oui, l’eau sera essentielle pour diluer la soude. Dans cette optique, de l’eau micellaire ou de l’eau dématérialisée sera à privilégier.

Attention, sachez que la soude caustique est une substance très toxique et dangereuse en cas d’inhalation ou en cas de contact avec la peau. Pour mieux vous protéger pendant la manipulation de ce composant chimique, pensez à vous équiper d’une paire de gants spécifiques, un masque respiratoire, des lunettes de protection, une combinaison à manche longue, un tablier et une paire de chaussures fermées.

 

Faire son savon : la liste des ustensiles à avoir

Les ustensiles ne sont pas non plus à négliger si vous désirez concevoir votre propre savon. Dans les faits, sachez aussi que les ustensiles en aluminium sont à éviter. Il vaudrait mieux privilégier le PVC, la silicone ou le bois. Par ailleurs, vous aurez besoin de :

 – Un grand bol en inox. Vous pouvez aussi utiliser un bol en verre à condition que ce dernier soit assez épais pour supporter la chaleur.

 – Une balance pour peser les ingrédients.

 – Une spatule pour mélanger correctement la soude avec l’eau.

 – Une casserole qui servira à faire fondre le beurre et les huiles solides.

 – Un thermomètre.

 – Un calculateur de saponification.

 – Un mixeur plongeur.

 – Des moules à savon faits en silicone.

 – Du papier pH qui servira à tester le savon une fois qu’il sera terminé.

 

Les recettes de savon dur et de savon liquide les plus faciles à réaliser

Avant de faire son savon liquide ou son savon artisanal à pâte dure, il faut avant tout une bonne préparation. Cela va des équipements au plan de travail sans oublier la préparation mentale. Pourquoi ? Parce qu’il faudra de la concentration et de la patience. Pour ce qui est des huiles utilisées, prenez bien soin de vous renseigner sur chaque variété. La raison est que chaque huile et beurre dispose d’une propriété différente et joue un rôle particulier dans la saponification. 

Les huiles au pouvoir lavant et moussant, par exemple, sont celles qui contiennent une dose élevée d’acides gras saturés lauriques. Elles vont permettre au savon de produire une belle mousse. Ces huiles sont : l’huile de coco, l’huile de babassu, le coprah, le beurre de murumuru, le tucuma… la liste est non exhaustive, mais ce sont les plus utilisées.

Les huiles et beurres assez riches en acides gras saturés palmitiques, en revanche, assurent une onctuosité de la mousse produite. Les savons réalisés à partir de ces huiles sont les plus agréables à utiliser. Parmi ces huiles, vous trouverez : le baobab, le cacao, le kokum, le karité, le cupuaçu et le Kpangnan. Maintenant que vous en savez plus sur les huiles et leurs spécificités, vous pouvez commencer par une recette simple.

La recette basique 

Lorsque vous allez utiliser un gopro pour la première fois, il est évident que vous allez faire un tour sur le web et faire un gopro comparatif. Cela étant afin de trouver un modèle ergonomique et qui ne soit pas assez difficile à manipuler surtout pour un néophyte. Lorsqu’on parle du fait de faire son savon, le principe est le même. Mieux vaut partir sur une recette basique pour bien maîtriser la technique de la réalisation du mélange. Dans cette lancée, les ingrédients dont vous aurez besoin sont assez simples à trouver : de l’huile de ricin (28g), de l’huile de coco (170g), de l’huile d’olive (737g) , de l’eau (283g) et de la soude caustique (124g).

Pour la préparation, il faudra être minutieux (se) pour pouvoir suivre les étapes sans se tromper. Commencez avant tout par peser chaque ingrédient. Ensuite, faites fondre au bain-marie l’huile de coco. Une fois qu’elle aura fondu, ajoutez l’huile de ricin et l’huile d’olive dans le grand récipient en verre. La température de ce mélange doit être comprise entre 37 et 46°C. 

Le cas échéant, pesez l’eau et versez-la dans un autre bol. Versez-y, par la suite, la soude et pour éviter les éclaboussures, pensez à la faire couler le long de la paroi du saladier. Ensuite, prenez la spatule que vous avez soigneusement mise de côté et mélangez le tout. Une fois que la soude sera complètement dissoute et que l’eau redevient translucide, laissez le mélange refroidir. La température idéale est de 37°C et pour éviter que les vapeurs toxiques s’éparpillent partout dans la maison, il serait judicieux de placer le mélange dehors. 

Lorsque la température idéale sera atteinte, versez la soude mélangée à l’eau dans le récipient contenant les huiles. Ensuite, utilisez une spatule pour mélanger le tout. Le cas échéant, sortez le mixeur et mixez le mélange jusqu’à obtenir une « trace ». Cette trace indique que le savon commence à se solidifier. Vous allez constater, par la même occasion, le liquide va s’épaissir. N’arrêtez pas de mélanger tant que la « trace » ne soit pas visible. Cela prendra quelques minutes, alors il faudra faire preuve de patience.

Maintenant que vous avez obtenu une pâte homogène, versez-la dans les moules en silicone et laissez reposer pendant 48 heures. Ce laps de temps dépassé, démoulez le tout avec des gants et laissez sécher les savons obtenus pendant 4 semaines. Après un mois, vérifiez le pH en posant chaque savon sur le papier pH. Normalement, le pH doit se situer entre 8.5 et 10. Mais si ce n’est pas le cas, il faudra attendre 2 semaines supplémentaires.

 

La recette d’un savon parfumé

Vous pouvez passer au niveau supérieur une fois que vous maitrisez parfaitement les techniques de la recette basique. Pourquoi ne pas penser à réaliser un savon parfumé ? Vous aimez le doux parfum des huiles essentielles fleuries ? Voici les ingrédients dont vous aurez besoin :

 – Soude caustique (64g)

 – Eau déminéralisée (128g)

 – Huile de coco (145g)

 – Beurre de karité (49g)

 – Huile d’olive (120g)

 – Huile de tournesol (120g)

 – Huile de ricin (120g)

 – Argile colorée (1/4 de càc)

 – Huile essentielle de fleurs (14g)

Pour la préparation, il n’y a qu’à suivre le même procédé que pour la recette basique. Mais une fois que la trace apparaîtra, il faudra incorporer l’argile colorée mélangée avec de l’eau déminéralisée. Ensuite viendront les huiles essentielles. Mélangez le tout vigoureusement avec le mixeur et lorsque la pâte sera homogène, il n’y a plus qu’à la verser dans les moules. Enfin, laissez sécher pendant 24 à 48 heures avant de démouler.

 

La recette du savon hydratant

Si vous avez la peau sensible, optez pour la réalisation d’un savon hydratant DIY. Vous n’aurez besoin que de quelques ingrédients :

 – Eau déminéralisée (285g)

 – Huile d’olive (125g)

 – Huile d’amande douce (85g)

 – Huile de son de riz (400g)

 – Beurre de cacao (85g)

 – Huile de coco (85g)

 – Beurre de karité (75g)

 – Soude caustique (113g)

Commencez la technique en suivant le même processus que la recette de base. Cela étant, vous devrez fondre les huiles solides au bain-marie puis ajoutez les huiles liquides. Dans un récipient, mettez l’eau puis versez-y la soude caustique en évitant d’éclabousser votre plan de travail. Lorsque ce sera fait, mélangez les huiles et la soude avec un mixeur jusqu’à obtenir la « trace ». Enfin, versez la préparation dans les moules et laissez reposer 24 à 48 heures.

Le savon au lait de chèvre

Vous avez déjà entendu parler des bienfaits du savon au lait de chèvre ? Ce produit semble être la solution miracle pour venir à bout des acnés, des points noirs et de la sècheresse cutanée. Pour en réaliser, il n’y a rien de plus facile. Vous aurez besoin de : lait de chèvre (369g), huile de coco (340g), huile d’olive (425g), huile de pépin de raisin (369g), soude caustique (170g) et huile essentielle de lavande (28g).

Pour réaliser ce type de savon, pensez avant tout à congeler l’ingrédient clé : le lait de chèvre. Ensuite, lorsqu’il sera entièrement devenu un bloc de lait froid, écrasez-le en petits morceaux dans un saladier en bois ou en inox. Ensuite, placez le saladier dans un plus grand récipient puis versez de l’eau et des glaçons afin de le conserver au frais. Petit à petit, ajoutez-y la soude caustique et mélangez bien le contenu obtenu. Au fur et à mesure que vous allez remuer la spatule, le lait va changer de couleur. 

Une fois que le mélange obtenu sera prêt, versez-le dans le récipient où vous aurez mis les huiles. Ensuite, mixez le tout jusqu’à ce que la trace apparaisse. Enfin, il n’y a plus qu‘à verser le contenu dans les moules en silicone et laisser reposer pendant 48 heures. Démoulez puis laissez sécher pendant 5 semaines. Lorsque le pH sera bon, vous pouvez vous en servir pour vous nettoyer le visage et le corps. Voyez le résultat par vous-même !

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES